Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La coquine fillette à la coquille (pont Alexandre III, Paris) et la boîte de Pandore qui veille

La coquine fillette à la coquille (pont Alexandre III, Paris) et la boîte de Pandore qui veille

Immortels ou éternels,
quels sont-ils ?

Sont-ce les couleurs
où se reflètent mes idées,
où se recherchent mes mots,
où je puise mon enfance ?

Ces pétales lacrymaux
qui s'effeuillent banalement
à la lumière abusée
d'une solitude colorée ?

Quelques feuilles,
comme la brume de sa chevelure,
pour miroir
d'un soleil bruissant
des ondes mélancoliques,
telles ses caresses…

Et pour tout viatique,
celui du pèlerin temporel,
une écriture
qui s'écrie…

 

Perpétuelle

JrB, Strasbourg, 13 octobre 1983

Ce n'est pas ce que l'on dit qui compte, mais ce qu'on entend.

Philippe Delerm

Partager cette page

Repost 0