Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

“Homme libre, toujours tu chériras la mer !” Charles Baudelaire ( L'Homme et la mer )

“Homme libre, toujours tu chériras la mer !” Charles Baudelaire ( L'Homme et la mer )

Le miroir de la mer
seule fuite de l’enfer

À chaque sourire il y avait une vague
purifiant le sable de mon regard
et (me) rendant enfant
parce qu’innocent

Puis le ressac plaintif
telles les larmes de l’humanité
ne les écoutant qu’avec parcimonie
pour les mieux entendre

Les yeux se fermant
lorsque la marée se fait sourde et basse

Le rythme charnel de la terre (Déméter)
possédée par la sagesse de Poséidon

L’horizon s’épanouit
dans le reflet fugace du miroir
Un regard qui hésite un instant
avant que de s’exprimer écume de la nuit
et dérisoire présence d’une ombre séculaire

Le sable de ses doigts
dans la fraîcheur de l’aube
caressant les coquillages de mes cheveux

Et les embruns de la passion
comme frissonnement cosmique

Sur le rocher de son corps
je me suis liquéfié
avec ce rien d’orgueil plein de salinité
qui m’a donné l’infini…

JrB, Strasbourg, 28 janvier 1984

La seule perpective qui me donne encore goût à vivre : celle de ma mort.

JrB

Partager cette page

Repost 0