Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Fleurs

Fleurs

Je l'ai tant rêvée et j'ai tout imaginé, presque !
J'ai osé.
Mille fois, pour le moins, mes rêves ont été réalité
Tels des amants passionnés, nos nuits ont été des fresques
J'ai reçu
Tant de ses baisers m'ont fait savourer la beauté du.monde.
Ses caresses, sans cesse répétées, sur mon corps vagabondent
De ses mains, de ses lèvres, j'ai tout sues...
J'ai senti.
Dans ses cheveux, un instant réfugié, j’y trouvais la sérénité.
De tout son corps émanait l'odeur de la liberté,
Sur le mol oreiller de sa poitrine, je me suis blotti.
Silencieux, tous les deux,
Nous avons plus fort serré nos corps ;
Cœur à cœur, nous avons éperdument écouté notre accord.
Tout était là, vrai, nul besoin d'aveux...

JrB, Ensisheim, le 21 juillet 1981

Si aveu il devait y avoir :
Celui-ci, ici même, est à voir

Le temps s’en va, le temps s’en va, madame ;
Las ! Le temps, non, mais nous nous en allons.

Pierre de Ronsard, Continuation des amours

Partager cette page

Repost 0