Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Portrait de Platon par David Diaz

Portrait de Platon par David Diaz




Le mot est une vague absence,
Confuse et délétère.
De lui, habillé et habité,
naît l’humanité.


Le langage est le magnifique travestissement de l’idée,
avatar épidermique d’Éros, comme simple oubli
Et réminiscence d’un quelconque au-delà.
Infidélité de la mémoire
Et persévérance de l’angoisse nostalgique.
Toujours en deçà du voyage crépusculaire
Et caverneux
Où se liquéfie en simple désir l’attrait et l’instinct


La présence est la métaphore du soleil à midi
Entre orient et occident
Quand l’ombre portée est sa propre représentation ;
Image spéculaire de l’absence du rêve
Et symétrie de la lune à mi-nuit
Entre raison et folie.
Juste quand les muses sont invitées à se mirer
Au froid et impassible,
mais délicat baiser de la raison.


Le logos effleure d’un chaste et voluptueux cauchemar
L’âme des derniers dieux
Quelque peu exsangues d’être demeurés là,
Par inadvertance, afin qu’il n’en restât qu’un
Seul et Unique
Qui tel l’hydre renaissant de ses sens
Au froid désir immuable et la capacité d’être.

JrB, Strasbourg, 30 avril 1986

Dédié à Philippe pour son « Platon »

La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses.

Platon

Partager cette page

Repost 0