Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Paris s'éveille et je n'ai pas sommeil...

Paris s'éveille et je n'ai pas sommeil...

Quand donc de nouveau hanterai-je
les rues mouillées de larmes
les avenues dégoulinantes d'errance
et les bistrots pleins d'espoirs déçus

Mais quand donc derechef marcherai-je
jusqu'aux limites de mes rêves tus
et abuserai-je des cauchemars exacerbés
à vider les dernières paroles d'un temps nostalgique

Jusqu'à quand n'allumerai-je
quelques vieux mégots à des souvenirs
pleins d'amère solitude
qu'embrase seul un absolu étoilé du néant

Lorsque le soir m'endort
dans les bras d'un lampadaire toujours éteint
et que le matin m'éveille
sur la poitrine d'un pavé humide d'angoisse…

Alors j'imagine un matin brumeux au zinc du coin
pour un dernier café avant de reprendre la route...

JrB, Strasbourg, 30 novembre 1983

Il était tard ; ainsi qu’une médaille neuve La pleine lune s’étalait, Et la solennité de la nuit, comme un fleuve Sur Paris dormant ruisselait.

De Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal

Partager cette page

Repost 0