Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Friedrich Caspar-David

Friedrich Caspar-David

Lorsque la raison fait l’amour
Le philosophe co-naît la poésie
Et si c’était la poésie qui re-suscitait la philosophie
Le philosophe amoureux dévêt le corps de l’esprit de sérieux
Celui du géomètre
Le corps ni ne se pèse ni ne se mesure
Sinon à l’aune de l’esprit de légèreté
Le poéte-philosophe le pare de la lumière érotique
Dans la pénombre oscillant entre le rêve et le réel
Que la grâce n’est-elle exclusivement Éros
Les concepts du philosophe sont des bornes étroites
La vie est en deçà et au-delà de la science
Le poète-Moi a de l’art en soi
Son existence, sa foi de l’amour
Ni l’art du mot, il est de surcroît
Ni l’allégorie, simple métaphore
D’un paradis inédenique
Et les paroles banales substrats de l’être
En tant qu’il est… pour l’amour
Le dialogue amoureux,
C’est l’expérience de l’égo qui se meut en soi-même
Le philosophe amoureux est poète
D’une alchimie du réel
Drapée dans les limbes d’un sourire
Venu du fond des âges

 

JrB, Ensisheim, le 5 juin 1982

 

... l'amour ne se trouve que dans la liberté, et ce n'est qu'en elle qu'il y a de la récréation et de l'amusement éternel.

Søren Kierkegaard (Le Journal du séducteur,1843)

Partager cette page

Repost 0