Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les amoureux fashion

Les amoureux fashion

Le corps contient l'esprit
Le calice contient l'ambroisie
De mes baisers sur ses lèvres
L'ambroisie goûtée dans sa bouche
Le calice de ses seins
L'esprit du divin m'a approché  
« Ceci est son corps
Cela est son sang
»
À la demeure sacrée de Vénus
J'ai puisé toute la force d'être sien

Toujours

Amante au cœur de diamant
Au corps de déesse
Aux paroles de feu
À l'esprit d'Éros
Avec les pierres de sa tendresse
Je bâtis loin du monde
Cette cathédrale nuptiale
Là où nous vivrons la poésie
Où brillera et brûlera la flamme du désir
Dans nos corps-esprits

Toujours

Ce paradis dévoyé par les hommes
Le Livre, ma Bible, c'est son corps
J'y lis à chaque frisson, à chaque caresse
Éros par ses baisers me parle d'Elle
Voilà la communion des mots dans la poésie
La lumière de nos sexes
Communiquant par la fusion
De toute notre impudeur amoureuse
Salive et sperme mélangés
L'esprit nous mène l'un(e) vers l'autre

Toujours

Des mots et des mots nous en inventerons
À faire pâlir les amants timorés
Des caresses nous en créerons
À faire rougir le libertin blasé
Du plaisir et de l’amour nous nous y consumerons
À rendre les feux de l'enfer guillerets
La fureur de nos sens et la sueur de la passion
Elles effaceront les affres de la Loi
Dans le ciel que l'on dit septième
Nous y installerons notre couche royale

Toujours

Quelle messe des corps se joue sans musique ?
L'harmonie de nos esprits comme papier à musique
La symphonie de la chair pour donner son accord
Le gémissement du plaisir
Les soupirs de l’émotion jamais épuisés
Les râles de l'impatience
Les cris et les larmes de la joie
Wagner and Co balayés par ce souffle épique
Cette longue nuit et tout le jour
La communion pour notre messe de l'amour

Toujours

JrB, Ensisheim, 19 juillet 1982

La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots.

Richard Wagner

Partager cette page

Repost 0