Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Oeuvre de jeunesse de l'ami Tonio (Talavera)

Oeuvre de jeunesse de l'ami Tonio (Talavera)

Des femmes que tu habilles en idée
Et que tu déshabilles du regard
Avec des mots coloriés de ton désir


Des idées que tu vêts de la pourpre
Sanguinolente
De nos murs passe-muraille


De tes coups de pinceaux
Tels des coups de scie sur les barreaux
Jusqu'à l'épuisement de ton compte 
Banquier des fantasmes
Tu tires des traites à vue perdue
Sur un horizon de barbelés


Tu as déserté le monde 
Pour l'illusion d'une autre illusion
Et tu défais la victoire de la médiocrité
par la simplicité de ton talent

JrB, Ensi le 3 mars 1983

Ce qui ne peut être dit, doit être...tu

Ludwig Wittgenstein (Tractatus logico-philosophicus)

Partager cette page

Repost 0