Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Nuit d'hiver (La Fère)

Nuit d'hiver (La Fère)

Un matin ou un autre fleurira cette lumière
Le soleil de son corps enflammera le mien
Indistinct, un instant, à elle, il appartient
L'éveil de toute mon âme trop longtemps prisonnière

Couleur de ses doux mots, de mon cœur, infirmière
Les yeux qui ne me quittent, ce sont à elle mon lien
Chaleur et profondeur comme le chant grégorien
Eux ! pour qui cette musique, c'est la première !

Sourire à l'infini où l'on devient autrui
Tendresse à profusion, ma pensée s'y construit
Délire de mes phantasmes : elle et moi confondus

Caresses de son esprit en mon corps affamé
Nuit rêvée et de paix, de douceur éperdue
Sans ennui jusqu'à l'aube, d'elle, je suis parfumé

JrB, Ensisheim, 4 décembre 1981

Si je savais, peut-être, le dirais-je...

L'inconscient se venge la nuit.

Louis Scutenaire, Mes Inscriptions

Partager cette page

Repost 0