Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Swing noctambule (Laon)

Swing noctambule (Laon)

Là-bas, un spectre
Amusé de sa ressemblance avec l’oubli

Devant moi, un cimetière
Celui de mes rêves
Pas encore assez fous

Le rêve de mes espérances
Bien toujours trop naïves
trop fantasques et timides

Avec des idées
Manquant de floue et de fugacité

Derrière moi, le destin,
Mensonge arborescent de la passion
acidulé au froid baiser de la raison

Ici, un ultime sourire
Masque dérisoire et sublime
Du désir de tout et de presque rien

 

JrB, Strasbourg, le 5 avril 1986

Il faut écrire pour soi, c’est ainsi que l’on peut arriver aux autres.

Eugène Ionesco

Partager cette page

Repost 0