Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Lucifer d'après Guillaume Geefs

Lucifer d'après Guillaume Geefs

Lucifer

L’enfant est à peine là, vous l’abandonnez.
Lorsque tout commence, c’est déjà fini
On naît, on est et on meurt.
Entre-temps, et-ce le vide ?
Ne naît-on toujours d’amour, on veut le croire !
L’amour qui dure ce que dure une rencontre.
Hier n’est pas demain…
Aube de ce cheminement
Que fait-il ici ?
N’y a-t-il erreur, est-ce bien pour lui ?
Lui qui n’a décidément rien demandé.
Enfant sage et désobéissant.
Il n’a jamais été bon élève.
Il ne connaît pas les mots que vous lui donnez.
Vite ! Quelques conseils dérobés,
une musette légère, il prend la route.
Route buissonnière à la vôtre…
Vos mots, il n’en a pas les clés.
Où va-t-il ?
Il chemine par des voies oubliées de tous
Ici ou là-bas ? Quelle importance !
Il va le cœur léger,
ses mots à lui l’accompagnant
Que peut-il faire de ce rien qu’on a fait de lui ?
Il ne sait.
Sait-il même ce que sont ses mots
Que personne ne dit ni ne pense ;
Sont-ce les multiples reflets de son être ?
En s’y mirant, rien ne lui apparaît
De ces mots qu’on laisse échapper.
Il les entend, les écoute et les vit
Mais alors dites-lui donc
Pourquoi le rouge est vert
Tous n’ont pas les mêmes
pour les mêmes choses
Vos mots ne sont plus les siens
Et les siens n’ont jamais été les vôtres.

 

JrB, Ensi, 29novembre 1981
 

Vous qui êtes sans qui rien saurait ce qu’il sait...

Mais si le Diable parle parfois, Dieu se tait, toujours. Il faut trouver les réponses seul.

René Barjavel (L'Enchanteur)

Partager cette page

Repost 0