Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'ancêtre

L'ancêtre

L'an de grâce (1984 – 1948 – 2015)

 

Lorsque le livre est silencieux

que la peinture est aveugle

Que le baladin perd la parole

Lorsque le chanteur se tait

Et que la musique est muette

 

Quand au fin fond du jour

Le soleil est au zénith crépusculaire

Et qu'avec nous il emporte le rêve

Que la pluie balaie l'ultime sourire

Et que le vent jette à tout-va le désespoir

 

Assis devant l'ombre grandissante du cimetière

Le poète est le cuisinier du suicide

 

Créant l'alchimie d'un perpétuel outre-réel

Seule présence d'un verbe éteint

Parce que d'avoir trop affirmé

J.-R. B. (Strasbourg, 4 janvier 1984)

Les Écritures de François Cavanna :
Dieu n'avait encore rien créé. Puisque c'était le commencement.
Pour créer, il faut non seulement être Dieu,
Mais encore il faut savoir qu'on est Dieu.
Or Dieu ne savait pas qu'Il était Dieu,
Puisqu'Il était tout seul.
Pour savoir qu'on est Dieu, il faut être deux :
Un qui est Dieu, et l'autre qui Lui dit : " Mon Dieu ".
Car on ne peut pas être Dieu tout court. On ne peut être que le Dieu de quelqu'un.
Or Dieu était tout seul.
Il n'était donc le Dieu de personne.

Cavanna

Habituellement quand j'écris un texte, ll se commente par lui-même. Celui-là, certes, il se lit sans autre besoin de justification, mais je l'ai choisi pour commémorer les tristes événements actuels parce que, modestement, je le trouve opportun (voire propritiatoire) alors qu'écrit dans un tout autre contexte, dont je tairais le secret ici. 

Quant aux trois dates, elles ne sont pas "cabalistiques" : 1948 (date de naissance) ; 1984 (titre d'un ouvrage majeur de d'Orwell : " Big Brother is watching you") ; quant à 2015, ça va de soi !

Partager cette page

Repost 0