Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'usage de la parole (René Magritte)

L'usage de la parole (René Magritte)

Chaque soir, l'un s'endort ;
Chaque matin, l'autre s'éveille.
De l'un à l'autre, que se passa-t-il ?

Chi lo sa ?

La nuit est peuplée de songes ;
Les ressacs de l'âme ont la parole.
Sont-ce là nos fantasmes ?
Eux qui disent l'avoir de notre être
Ou seraient-ce nos errements
Sans foi ni loi ?
Bandit, certes, on l'est tous,
Dans l'ombre de notre raison.
Tous des rebelles à l'ordre :
L'ordre qui tue en nous, la tendresse ;
Tendresse de l'enfant qui oublie de le rester.

Ordre qui n'est que désordre, faux et mensonger,
Privilégiant la possession de l'autre,
Au lieu de la jouissance respective des amoureux.
Les ténèbres nous emportent ici et là.
Des amants séparés se retrouvent,
Ils sèment l'amour.
D'autres fois, c'est la Dame,
On la dit blanche, on la dit noire.
Au diable le racisme !
Le clinquant de son outil nous aguiche,
Tout est faux !
Car le bienheureux,
L'élu, chaque nuit, quitte son gîte,
Pour partager celui de sa bien-aimée.

Chi lo sa ?

JrB, Ensisheim, 5 août 1981

Dernières pensées, ce soir, à vous, ma Dame

Le mot Dieu n'a pas de sens pour moi, mais je le restitue au mystère, pas au néant.

René Magritte

Partager cette page

Repost 0