Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La clé des songes à la mode Magritte

La clé des songes à la mode Magritte

Je me suis promené au bord de ton corps
J’ai caressé de mes pas ta liberté intime
J’ai déposé un baiser où nul n’avait posé un regard
J’ai mis un doigt sur les plis de ton âme
J’ai bu le calice sacré entre tes reins
J’ai été ivre du soleil sur la pente de tes seins

Épuisé, mais radieux le long de tes cuisses
Là où réside le secret de mon mystère
Toutes mes pensées me mènent à ton désir
Les abîmes fondamentaux de ta chair
Où s’y meuvent les appétences altruistes
Ta bouche, ton ventre et tes reins
Mais aussi ton visage, tes épaules et ton cou
Et encore tes jambes et tes mains
Partout de toi, j’ai été l’hôte de cette offrande
La salive de tes baisers m’a nourri
La volupté de tes désirs m’a libéré de mes chaînes
La jouissance de ta passion a créé la tension
Depuis que je marche en toi et avec toi
À aucun moment, même dans ce désert
Je n’ai plus perdu le cap
Je traverse la plénitude de l’être
En marche vers son… fatum
Imprégné du doux parfum de la liberté

JrB, Ensisheim, 16 mars 1983

L'homme n'est rien d'autre que la série de ses actes.

Friedrich Hegel

Partager cette page

Repost 0