Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La Danse (copie de Paul Belmondo ; original de Jean-Baptiste Carpeaux) façade Palais Garnier, Paris

La Danse (copie de Paul Belmondo ; original de Jean-Baptiste Carpeaux) façade Palais Garnier, Paris

Dans un ciel serein éclata l’orage
j'errais par monts et par vaux
comme tout un chacun s'en va
on ne sait jamais où…
Banalité d'une aventure parmi tant d'autres
Toutes dissemblables et étrangement coïncidentes
J'ai traversé tous les déserts
Tout mon être réclamait 
la tendresse, cette fleur suprême qui jaillit
du sein maternel, le lait de la vie
L'émotion et l'amour, ses succédanés
J'étais orphelin, une espèce de vide de soi
d'autrui et de l'autre… moi
Je n'étais plus que celui qui ne deviendra jamais
Les abîmes de la phrase sont ponctués incidemment 
par la virgule du temps à venir sans futur
et la défection de l'illusion sur son interrogation
J'ai écrit l'histoire du monde au tamis du Moi
et décrié les substantifs d'une absence
Lapsus répétitif de l'autre 
Ouvrez les yeux ! Regardez ! Osez !
Regardez-moi et vous verrez ce que j'ai vu…
et appris ce qu'on sait sans le savoir
Ici, ce sont les cicatrices
et là les fautes d'orthographe du temps perdu 
Temps qui passe, trépasse et nous dépasse
Temps mort entre deux infinis
Il en naît quelque beauté, un simple excès de style 
d'un stylo se parant de sa luxuriance
Rêve interdit qu'on ne taira… jamais !
Le crayon du corps qui écrit sur la page virginale 
d'un tout encore possible et inextinguible
C'est toi et c'est moi qui éternellement écrivont
à tous les modes et temps simples et composés
Filigrane d'un coït spirituel et charnel 
où nos sexes éjaculent des mots,
semence d'un nouvel horizon 
Ici, la frustration s'efface vaincue 
Je vis donc je… jouis de notre plénitude
C'est la quête du Saint Graal des sens
Désir de l'autre et autre désir 
Offrande de la lumière du spectre de l'arc-en-ciel
dont chaque photon nous irradie 
de cette ombre qui nous rend transparent du passé
Là dans le réel sacrifié 
s'inscrit notre perspective juste un instant jubilatoire
Coordination de notre possibilité à être 
La beauté du geste corporel à l'unisson
Se tenir ici, splendide à l'aube face au soleil levant 
Retrouver la trace infime du logos pariétal 
écrit aux confins de la mythique Caverne
Corps déjeté et rejeté
aussi loin que la vague nous porte
éparpillé dans les dix mille morceaux 
du miroir brisé par… Alice
L'unité narcissique naissant de ce regard spéculaire
qui me fait moi comme elle me fait l'amour…
Dans ses mots et dans ses cris naît le chœur
d'un futur trouble et d'un passé bafoué

JrB, Ensisheim, 6 juin l982

Il faut écrire pour soi, c’est ainsi que l’on peut arriver aux autres.

Eugène Ionesco, Notes et contre-notes

Partager cette page

Repost 0