Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Edward Munch

Edward Munch

Amoncellement d’atomes à l’infini

Brusquement, j’ai été saisi par cette opacité
Femme, pas encore femme dans la chair
J’ai fait l’amour avec son amour
J’ai associé l’être de son étant au mien
Fusion sans confusion que nous fussions l’Un
Je l’ai pulvérisée dans mon morcellement
J’ai été Elle
Puisse-t-elle m’accorder d’être moi !

Que faire de la beauté qui se dénude
Sinon d’être
Rien !
Ce rien qui nous fait tout(e)
Ivre de ses silences
Jusqu’au bord du lit de mon délire
Son esprit a brodé en moi le goût de sa chair
Á l’âme de sa chair j’y ai nourri la mienne
Devant la fragilité de mon vide
J’ai alors interrogé
« Fille de Vénus, pourquoi moi ? »
Alors elle a déposé quelque part en moi
Un secret…

JrB, Ensisheim, 3 juin 1982

Je ne peins pas ce que je vois, mais ce que j'ai vu. Je peins et je pense dans le présent. Je vis dans le passé et le futur.

Edward Munch (1863 - 1944)

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :