Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La main du destin  (Vieux port, Marseille).

La main du destin (Vieux port, Marseille).

Minces barreaux
Fins comme des corps fantasmés
Qui obstruent mes fenêtres
Et barricadent le ciel étoilé
Filiformes et rouillés
Comme est nue et frissonnante l’attente
Grillage évanescent
Et éphémères désirs
Qui emprisonnent et mes délires
Et mes passions
Mais qui ne font que les exacerber
Souffrance de ce fer torturé par les affres météorologiques
Tel cet ensevelissement du Moi au tombeau
L’ombre des jours et des nuits
Là où mon cœur lit l’heure
Le matin à la lune aguichante et tombante
Le soir au soleil rougeoyant de mes chagrins
Un moment je m’éveille d’un frisson carcéral
Tout mouillé encore des frustrations de l’éternité

JrB, Ensisheim, 20 décembre 1982

Le silence permet de trouver son destin.

Lao-Tseu, Tao Te King

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :