Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Selon Magritte

Selon Magritte

Janus I

Visage crispé dans un sourire
incertain
Yeux fermés par quelques vieilles larmes
oubliées
Bouche ouverte dans un cri
inaudible
Mais serrée sur une porte
s’entre-fermant
Poitrine offerte à l’espoir
désespérant
Sexe dégoulinant d’une semence
vaine
Pieds s’enfuyant à toute allure
nulle part
Tête vide de pensées
vraies

Janus II

Visage ouvert sur la fenêtre
de son regard
Yeux rieurs d’une jeune promesse
colorée
Bouche qui chuchote des mots
à taire
Main égarée dans quelque joie
charnelle
Poitrine où peut se reposer l’amante
jouisseuse.
Sexe « triomphant »du désir
de l’Autre
Pieds cheminant sur les traces soyeuses
de son corps
Tête pleine de musique de mots et de passion
de sa Belle

JrB, Ensisheim, 19 novembre 1982

 Je suis la porte : si quelqu’un entre par moi [Jésus-Christ], il sera sauvé ; il entrera, et il sortira. 

Janus, repris par l’Evangile selon saint Jean (10-9)

Partager cette page

Repost 0