Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Des mots jusqu'à en perdre la... tête (Chapelle des Templiers, Laon)

Des mots jusqu'à en perdre la... tête (Chapelle des Templiers, Laon)

Les mots sont fauchés, couchés
parfois avilis et en tout cas usés
comme un fleuve qui remonterait à sa source…
Les mots descendent le cours sinueux
fatigués de l’être qui n’en a plus que l’apparence
et à peine l’usage…
Face à ce vide illusoire, dérisoire
quelque note d’un sourire à peine perceptible
ultime vestige humain…
L’autre est le miroir néantisé, absolutisé
d’un chemin que l’on refait toujours jusqu’au bout
d’un partout qui n’est nulle part…
Le matin qui s'habille de couleurs vespérales
la forme du premier pas de mes mots désespérés
tout juste une dernière caresse…
La nuit qui me retrouve nu et inquiet
Pour tout dire, vide du quotidien
comme impossibilité de naître autrement
simple affleurement métadermique...

JrB, Strasbourg, 25 juin 1983

L'homme est le miroir de l'homme.

Proverbe turc

Partager cette page

Repost 0