Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La Danaïde d'Auguste Rodin

La Danaïde d'Auguste Rodin

Trouvé, mais trouve-t-on autre chose que soi
Dans l’autre et vice-versa ; l’autre que soi…

La première fois que je me suis éveillé
Alors j’ai pris conscience
À l’idée incarnée vécue de la beauté
Habillée de sa seule nudité
Totale et exclusive à l’amant

Je t’ai, ô nudité de mes subtils désirs !
Possédée dans la page virginale
De ta féminité inviolée parce qu’inviolable
Le nu va au nu et la beauté à son désir
L’Éros à l’appel de l’innocence retrouvée ?
Dans sa pure nudité et avant le péché de la chair
Telle Ève goûtant au fruit défendu
Au firmament du désir

JrB, Ensisheim, 12 mars 1983

Infatigablement, nous courons de désir en désir. Même si toute satisfaction atteinte ne nous comble pas pour autant, si pleine de promesses qu’elle fût (...) nous ne réalisons pas que nous puisons avec le tonneau des Danaïdes. Nous nous hâtons sans fin vers de nouveaux désirs.

L'Art d'être heureux : A travers cinquante règles de vie. Arthur Schopenhauer

Partager cette page

Repost 0