Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le sourire du diable (1966), selon Magritte

Le sourire du diable (1966), selon Magritte

Encore
le bruit de la clé
effaçant
Tout le vacarme de l’attente
Pour le silence du baiser

Encore
ton pas si léger
que j’entends si fort
comme on entend le chant du coq…
à mi-nuit

Encore
ta maladresse à fermer la porte
et que mon plaisir ne s’y évadât
parce que trop proche de la source
du désir…

Toujours
Cet ultime baiser
rougi
de tes lèvres embrasées
d’une autre promesse


Encore !

JrB, Strasbourg, 23 août 1983

Vous ne possédez rien, en dehors des quelques centimètres cubes de votre crâne.

Georges Orwel (in 1984)

Partager cette page

Repost 0