Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les méandres de la réminiscence

Les méandres de la réminiscence

Tel Narcisse se penchant sur lui-même
L’onde parcourant, frissonnant et se perdant
Immobile surface où s’engendre l’impossible
D’où émerge quelque forme encore floue
Hésitante à s’offrir dans sa caresse liquide
Et s’y dessine l’arabesque fluide du corps aimé
Alors apparaît fugitive l’ombre de l’infini…

Le baiser de Poséidon à Déméter

Se mirant dans les yeux humides de larmes
S’y vit l’invisible amant
Troublé par la brise du temps (passé)
Vase légère déposée et ressassée
Immense miroir de l’univers
Spéculaire dénuement cosmique
Face à la plénitude de l’eau dormante

Reflet de l’esprit dans sa fuite vers l’espace

JrB, Ensisheim, 16 septembre 1982

Ce qui est visible n'est que le reflet de ce qui est invisible.

Rabbi Abba

Partager cette page

Repost 0