Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les Bornes du Temps (Saint-Sauveur, Somme), François Horn (2000)

Les Bornes du Temps (Saint-Sauveur, Somme), François Horn (2000)

Il y avait une lumière. Douce ombre d'un à-venir éclairant le passé… C'était un grand lit de pétales de roses : blancs, noirs, rouges et bleus. Quelques roses étaient un peu ambrées et couleur de chair. Les fleurs de mon « tapis de prière ».


Il y avait du parfum. Doux musc des jardins d'Éden saturant l’espace amoureux. Cette odeur suave et « diabolique », odor di femina. Quelque chose de plus : quoi ? Ce subtil mélange de la passion : la violence exacerbée. Cette sueur du cœur que le Temps épuise et qui — Jouvence — ce perpétue à l'extrême turgescence d'un désir… autre ; de la douceur indéfinie ; caresses diurnes et nocturnes de la respiration de l'amante. Elle respire donc je suis ! J'existe par chacun de ses souffles. Ses larmes n'étaient ni amères ni salées, mais sucrées ; quelque effluve s’évanouissant en moi qui a bouleversé cette molle existence d'auparavant, simple paravent du désir absolu.


Il y avait encore cette présence. Toute charnelle parce que spirituelle autant. Souffle de la frontière illusoire du moi et dernière profondeur de la surface. Jamais corps n'avait eu cette carnation de l'esprit. Si peu peut-être le désir ne s'était si habillé de la volonté. Désir d'être eu égard à ce miroitement et cet étincellement de ce marbre si translucide et fin qu'on eût dit l'empyrée un soir de festin des dieux. Ce pourrait-il que ceux-ci célébraient déjà l'union de rêve…

Au-delà de la lumière, du parfum et de la présence : le rêve n'est-il qu'absence ? L'absence subtile parce que « pure » présence et invitant au sublime… Qu'est-ce ? Sinon la vie !

Et la Vie, c'est aussi celle du rêve.

JrB, Ensisheim, 20 août 1982

Point de cordeau pour amarrer le temps. Prends le temps quand il vient, car le temps s'en ira.

Proverbe anglais

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :