Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'araignée, tisseuse de la... réalité, est la maîtresse du Destin.

L'araignée, tisseuse de la... réalité, est la maîtresse du Destin.

L'année sera belle, avait-elle dit.
Chaque jour de l'An, chaque fois : pareille promesse !
Pour lui, il présageait : elle serait, mais quoi !
Ce n’est écrit nulle part ailleurs !
Des années passées, il s'en souvient avec confusion.
Excepté l'enfance, la mémoire fait défaut.
Il y eut des cuvées banales, d'autres plus moches...
La vie toute simple, une espèce d'enlisement d'ado.
Ce n'était pas la.même chose, du tout !
Mais comme une espèce d'espoir... en rien.
Ni heureux et moins encore malheureux,
Juste désespéré de-ci de-là.
De l'autre côté des murs : on peut tout croire.
On veut croire, avoir la foi en soi.
Notre volonté mettra fin à cet abêtissement ?…
Se trompe-t-on ? Qu'importe.
L'utopie est vivace, parfois tonifiante, dynamique.
Là-bas, oui ! 
Ici, du mauvais côté : aucune illusion,
Ou presque !
Non, rien que l'attente de ce qui n'arrivera jamais.
L'année sera belle, a-t-elle répété : toujours celle d'après.
Ce n'était plus, déjà ! qu'une simple promesse.
Ça dépend, on ne sait trop de quoi ni de qui !

JrB, Ensisheim, 31 décembre 1980

Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l'araignée sa toile.

François Mauriac

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :