Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le jardin de mon enfance (parc Roger-Salengro à Clichy-la-Garenne)

Le jardin de mon enfance (parc Roger-Salengro à Clichy-la-Garenne)

Jardinier d'Éros, je le suis de tout temps

Il ne me manquait que la possibilité
ce Moi-Jardin
0ù pourrais-je reposer mes yeux du monde
sinon là où l'on entre par le regard
Corps-Jardin
Ici où s'accomplit le « miracle »
Dans la plénitude de ce cette âme-jardin

Il me faut être la terre, son immensité
à l'infini pour assouvir ce désir d'être…
Nous
Être là et c'est déjà ce flux et reflux
Les labours de mon corps sur ton corps
Les mots nus de ma candeur spirituelle
sur la terre arable et vierge de ton âme… 
Chaque mot, chaque poème,
chaque fois emportés par la force que me donne
cette Femme-Jardin(*)
Le veut hurle les gémissements du plaisir
de ma profondeur
Quelque impatience d'être là et là-bas
De contempler ce sourire-Jardin
à la clarté solaire et dans la folie dionysiaque
au son des musiques vénusiennes
Nous ferons appel à toutes les mythologies
Qu'elles sacrent cet Éros incarné dans l'uni vert

Je suis aussi l'eau torrentielle
Celle qui te prend et ne te rendra plus
jamais !
Tu fertilises, ô Jardin ! ma réalité
oubliée
Cet abîme d'où l'on ne revient déjà plus
Je brille de ton incandescence
Tu m'engouffres
Je suis le vent encore
qui caresse chacune de tes fleurs interdites…
Attendant de les cueillir dans leur éternité
La folie : c'est Toi et Moi
La rivière coulant tout au bord de ton jardin
apaisant l'esprit et réchauffant les sens…

JrB, Reims, 19 juin 1982

(*) René Depestre

 

Quel est l'homme riche, demandait-on à Epictète :
« C'est celui qui est satisfait dans ses désirs. »

Mystérieux jardin de ma lointaine enfance, royaume ensorcelé perdu dans la distance.

Fernanda de Castro, Vieux jardin

Partager cette page

Repost 0