Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Himself

Himself

Le plus beau mot de la langue française, Maman !
Le plus hideux, 
Dieu !

 

Maman parce qu'une mère pour protéger le « fruit de ses entrailles », telle toute femelle animale, est capable d'abord du meilleur, même si c'est parfois du pire.

Dieu parce que l'engeance humaine se tue pour un créateur qui aurait pu… s'abstenir de l'être : d'avoir conçu un être ayant une telle capacité d'atrocités. Qui est responsable ?

Un Bon Dieu n'aurait su se pervertir à ce point. Si ce Dieu du Livre a tout créé (fiat lux), que n'a-t-il imaginé la bonté humaine naturelle !  « Si Paris vaut bien une messe », selon le bon le « vert galant » : lui, au moins, rêvait pour son peuple d'une poule dans le pot quotidien ou hebdomadaire (selon).

La question ontologique (voire existentielle) ne se résout pas à être ou ne pas être (To be or not to be ? Hamlet,  William Shakespeare), mais à exister un bref instant dans l'univers. Et tout ça ! Dieu et consorts s'en fichent pas mal ! Ils sont aux abonnés absents les mages et les images.

Courbet est sans doute le peintre le plus prémonitoire des artistes peintres reconnus avec son tableau sur « L'origine du monde » (Musée d'Orsay, Paris). Et puis les poètes (Aragon) ont souvent raison et si « La Femme était l'avenir de l'Homme » ?   

 

JrB, Bertaucourt-Épourdon, 18 décembre 2015
 

 

Nota bene : Ce n'est, certes pas une critique de Dieu en soi (déjà comment pourait-on critiquer quelqu'un ou quelque chose en soi  qui n'existe pas), c'est le mot et l'usage qui en ont été faits durant les Siècle des siècles, qu'ici on critique.  

Partager cette page

Repost 0