Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Une fenêtre ouvert pour passer de l'autre côté du miroir

Une fenêtre ouvert pour passer de l'autre côté du miroir

Posé-je le stylo
le trait s’éveille
Naît le sourire
Un peu mystérieux
Renaissant à profusion
Je l’écris et le devine ici
Au fond de mon cœur
Nul besoin de le dire
Pour le conserver longtemps
En moi
Fidèle des fidèles
Sourire des sourires
Pourquoi déjà partie
Trop vite beaucoup trop vite
Si quelqu’un le veut
Rendez-vous à l’été
Longues promenades ici et là
Les mois n’estompent la joie
Jamais !

JrB, Ensisheim, 3 avril 1982

“Le nombre des êtres humains qui traversent l'existence sans jamais rien voir ou rien entendre est prodigieux.”

Georges Darien, L'ennemi du peuple.

Partager cette page

Repost 0