Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Inspiré de la Colombe (Le Tréport) de Picasso

Inspiré de la Colombe (Le Tréport) de Picasso

La fin n’est pas en soi,
c’est toujours la fin de quelque chose
et elle suppose un début
L’infini est ce qui ne se compte pas
Mais peut-il n’avoir jamais débuté ?
Aller à l’infini, c’est partir nulle part
Même pas ailleurs
Tout est déjà presque fini quand ça commence
l’homme n’a pas d’avenir parce qu’il a une fin
Avant-hier : le Grand siècle, les Lumières 
Hier, la Belle époque
Naguère, les Trente glorieuses
Et tout ça pour qui et pourquoi !
Demain est déjà le passé d’hier
Tout est déjà dit avec les quarante piteuses(*)
des mots qui se plaignent 
et des maux qui s’écrivent plus qu’ils ne soignent
Et un bavard silence
qui n’est que l’expiation du taiseux
L’univers est trop plein du vide de l’infini
Et nous sommes la vacuité faite humaine

JrB, Bertaucourt-Épourdon, 27 octobre 2016

(*)1975-2016

L’infini est un peu plus grand que le fini.

L. Langanesi

Partager cette page

Repost 0