Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

D’après Afremov Leonid

D’après Afremov Leonid

Eau de mon eau
                         Source juvénile née d’un cri
                                                         entre deux infinis
                                                                                     où l’on se retourne toujours

Terre de ma terre
                    Où j’ai mis les pieds et posé les mains
                                       Sur ce sexe de velours et ces seins de soie
                                                             J’en connais la subtile caresse de l’attente

Feu de mon feu
                         J’y ai enflammé toutes mes amours
                                                                   Entretenant la brûlure sacrée
                                                                                                des flammes de l’univers

Air de mon air
                        Le souffle de l’esprit
                                                         s’enrichissant par rencontre
                                                                                                     et vivant par nécessité

Air de l’Eau de la Terre de mon Feu
                                                       À mère a(i)mante
                                                                          À mante religieuse et ire religieuse

JrB, Ensisheim, 7 juillet 1982

Pourquoi [Dieu,], dans ton oeuvre céleste,Tant d'éléments et si peu d'accord ?

Alfred de Musset

Partager cette page

Repost 0