Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le masque de soi-même est le pâle reflet d'une vérité intérieure

Le masque de soi-même est le pâle reflet d'une vérité intérieure

J’ai oublié, par ignorance,
la couleur de ses yeux
Dedans, il m’en souvient,
il y avait plein de paillettes d’or
Illuminant ces instants où nous marchions
au hasard de notre destinée
Ni elle ni moi n’étions plus
Rien que deux atomes jouissant
Dans leur infinie altérité
Sa beauté était (la) mienne
Celle vécue sans ambages
Les mots et les phrases étaient superfétatoires
La délicatesse d’un sourire fragilisait l’instant
Nos regards reflétaient le ciel
Sans le moindre nuage de pensées
J’écoutais ce que je ne pouvais pas entendre

Pas encore !
Plus tard…
Rien n’est nécessaire, tout est possible.

JrB, Châlons-sur-Marne, 25 juin 1982

Ce qui complique tout, c’est que ce qui n’existe pas s’acharne à faire croire le contraire. 

Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique

Partager cette page

Repost 0