Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Diogène (le cynique) : sage parmi les sages !

Diogène (le cynique) : sage parmi les sages !

 L’apogée était au-delà de l’élévation sublime de l’esprit

À peine en deçà de l’unité

 

Là où le rêve est rêve
La pensée est devenue pure irréalité
D’une raison dominatrice
Mais qui encore s’abstient de frémir
À l’écoute de la musique
Et qui tend vers l’asymptote courbe du désir…
De connaître

 

Les mots appellent la raison
Ils sculptent le désir dans la chair à vif
Avec comme tout burin inaltérable, le concept
La métaphore n’étant que l’agonie des sens

 

La Fin des mots
C’est la poésie qui meurt
D’être ici-bas revenue exprimer le vrai…
En disant le faux
De s’écouter en se taisant
De bâtir l’opacité d’un réel transparent
Parce que trop ciselé
Par la volonté de la mémoire à l’oubli

 

La catégorie n’a jamais été le mot
Elle n’est que le silence imperturbable
Enceint de l’imagination

 

JrB, Strasbourg, 19 juin 1986

Même le bronze subit le vieillissement du temps,
Mais ta renommée, Diogène, l'éternité ne la détruira point.
Car toi seul as montré aux mortels la gloire d'une vie indépendante
Et le sentier de l'existence heureuse le plus facile à parcourir.

Epitaphe inscrite à sa mort par ses plus fidèles proches.

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :