Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Une "Vénus" (toutes les femmes le sont un peu) parisienne (Paris 3e)

Une "Vénus" (toutes les femmes le sont un peu) parisienne (Paris 3e)

Vénus de mon destin,
dessinées dans le marbre d'une absence
Devant la tâche : comment n'ai-je pu défaillir ?
Submergé et capté des mille reflets de son présent
se jouant dans les nuances de sa voix écrite
Si réellement parlée
Longuement les doigts de mon esprit
mes idées-mots ont pétri la pâte marmoréenne
 de cette substance corporelle
mêlée au ciel d'airain de son esprit
Corps grave dans la tension d'être
érotique… ésotérique
à tous les sorciers de la banalité

« Sois » m'ordonna-t-elle
Et j'ai été !
 Non par obéissance, mais par défi…
La pureté se confronte à son égal
Cette longue et douce dérive en Elle
pour jouir de son sens
Dans les draps de sa chair
J'ai oublié jusqu'à qui j'étais
La soie de son cœur a griffé mes doigts
crissé me peau
J'ai effleuré son sourire du dedans
J'ai goûté le gothique d'un sein
source éternelle du lait d'Éros
qui brûla mon baiser
Le modelé souple d'une cuisse
dessinée par mes phantasmes d'un baroque
trop poli par les couleurs de l'azur
J'ai découvert la courbure romane
cette pureté sphérique à demi
d'une hanche continuée
Et encore le ciselé presque maniériste
orgueilleux de l'abîme
Proclamée en catimini là-haut
Chaire de la chair !

Bloc vivant et vivifiant
de ce corps cathédrale
d'où émanait la musique de ma poésie
Elle me parlait en se taisant
Dans mon silence, je lui donnais « cette parole »
Éros nous a sacrés, fiat lux
Accorde toujours encore la vie 
La sur-vie à cette fusion

Je sculpte au burin de mes mots sa beauté
Et je philosophe son âme au marteau
de ma tendresse
Je l'enclume de me rage
Passion d'une déconstruction du quotidien
pour construire notre Sublime 
Le sien mêlé au mien et réciproquement
Je l'ai bâti, tel elle désirait…
Toi et Moi
La passion de notre amour : je l'ai créée
me créant récréation

Nous avons fait l'amour dans notre infinitude
Horizon d'un partage
Communion de l'hostie du sexe
Je suis plus fort de Toi
Ou je ne suis plus tout à fait moi…

JrB, Ensisheim, 4 juin 1982

Ce ne sont pas les plaisirs qui sont malfaisants, mais seulement la rareté des plaisirs, d'où naît l'excès.

Charles Fourier

Partager cette page

Repost 0