Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maintenant, et après ?

Entre l’infime et l’infini
Il y a ce presque rien qu’est l’individu
Le destin fatigué de la bêtise humaine se tait
On nait du hasard d’une autre rencontre
Interstice d’une fatalité sans issue
On y va sans savoir où, ni même quand
Nos pas impriment l’empreinte séculaire
Dans le sable mouvant de nos cauchemars 
Né au monde un instant trop tôt
À moins que ce ne fût trop tard
Coincé par l’horloge qui dépasse son temps
Et le calendrier perpétuel qui n’en finit…
On commence ici et on aboutit là,
Par filiation dans un devenir erratique
Filtré à la lueur opaque de nos ténèbres
Avec pour tout horizon lunaire
un ciel étoilé par la poussière d’espoir
Des larmes d’une innocence d’abord enfantine
Et puis la nostalgie d’un futur pas encore advenu
Il n’y a jamais personne au rendez-vous du passé
L’histoire n’attend plus, elle est à l’avenir muet
Une histoire sans paroles et sans geste
Un silence abscons, parce qu’inexprimable
À peine ponctuée par les frissons de l’absolu
D’un vide existentiel absent au présent,
Au futur et au passé
On y entre à reculons sans boussole spirituelle
Nos yeux s’embrouillent d’illusions amères
Pour ressasser un sempiternel désir…
On n’y croit déjà plus, et pourtant !
On désirerait, mais on ne sait même pas quoi
Sans autre avenir que nos mensonges à nous-mêmes
D’une dernière image spéculaire
De ce presque rien qui nous illustre si bien
Nous sommes là et un peu las, fatigués de nous-mêmes
On s’égare dans le miroir de l’existence
À ressasser des histoires d’un autre monde,
Qui n’est déjà plus le nôtre…
Cet instant de notre éternité
Avant que ne se dissolve la dernière parcelle du Moi
Simple reflet spéculaire d’un rêve d’enfant…
Pas encore accompli et jamais ne le sera.

 

JrB, Bertaucourt-Épourdon, 16 décembre 2016

Un poète 'est monde enfermé dans un homme

Victor Hugo, Un poète

Partager cet article

Repost 0